Union des Communautés de Lea Ibarra - Munitibar - Aulesti - Gizaburuaga - Amoroto - Mendexa

Barrage

Aulesti - Lieux d´interêt Historique et Culturel

Maison Tour Aulesti

Maison Tour Aulesti.

Cette tour fut celle qui donna son nom au village. Elle fut construite en 1456, par Pedro Ibañez de Aulestia, après avoir brûlé les confréries sous l´accusation d´avoir caché des membres des deux factions.

C´est une construction d´une grande qualité. Aujourd´hui la façade n´est pas si visible, puisqu´on a ajouté plusieurs éléments. C´est un cube volumineux. Les murs avaient une épaisseur de 1,90 mètres, ils sont faits en pierre de taille.

Elle a trois hauteurs, sa structure en bois est faite des colonnes. L´entrée de la maison est une grande arcade, à une époque, elle était au rez-de-chaussée, mais aujourd´hui reste fermé. Pour la remplacer, on a fait deux autres portes.

À l´étage du milieu se trouvaient les cuisines et les chambres à coucher. Au dernier étage, il y avait une grande chambre qui était éclairée par les embrasures pointues à travers des meneaux, dans la pointe de chacune de ces embrasures le blason des habitants d´Aulestia. Dans la partie supérieure de cet étage il y a une rangée de saillies en pierre.

Ce n´est pas l´unique maison tour de la ville. Autrefois, ils existaient beaucoup de maisons tour et des manoirs à Aulesti.

Palais Ibañez de Aldekoa.

Palais Ibañez de Aldekoa

De construction simple, on pense qu´elle date du seizième et dix-septième siècle. A l´origine c´était une maison tour.

La façade principale, avec une distribution symétrique des espaces, est orientée vers la place et le batiment est construit sur le terrain gotique.

Il possède deux entrées de style renaissance.

Palais de la famille Aulestia

Palais de la famille Aulestia

Ce bâtiment, également appelé palais Argiñena, se trouve derrière l´église de Saint Jean Baptiste. La façade est intéressante sur le plan architectural car malgré d´innombrables modifications, elle a conservé un vestibule semblable à celui des tours médiévales et des maisons gothiques. On peut y admirer de grandes voûtes et une clé de voûte trapézoïdale.

La grille du petit balcon de droite est dans le style néoclassique et les meurtrières sont gothiques.

La photo montre l´entrée du palais.

Paroisse de San Juan Bataiatzailea.

Paroisse de San Juan Bataiatzailea

Dans les documents écrits on peut lire que, la paroisse fut construite de 1528 à 1640. La première paroisse fut la chapelle de San Juan Décapité de Murulaga, de là, ils transportèrent, la pile d´eau bénite, la pile baptismale et le tabernacle, à la nouvelle paroisse.

Elle mesure 136 pieds de long et 71 de large. Elle possède 6 robustes piliers, de la typique pierre calcaire, elle est divisée en trois nefs.

La large tour de pierre occupe la partie avant de l´église. Elle est large et robuste. Elle a cinq cloches, l´une parmi elles appelée la cloche Belé. Elle fut bénie, le 28 juillet 1626, par un autre religieux évêque, avec le permis de l´archevêque de Calahorra. Cette cloche sonne pendant les orages et tonnerres, lorsqu´on fait des exhortations. En plus, elle avait une autre fonction: lorsqu´une femme allait accoucher, on sonnait la cloche pour l´aider à passer ces moments d´angoisse et pour que l´enfant qui venait au monde arrive en bonne santé.
Le bâton pastoral était l´œuvre du fameux et habile graveur Martín Basabe.

Selon la croyance populaire, au moment d´ériger la nouvelle paroisse, des graves affrontements eurent lieu entre deux maisons, vu qu´ils ne se mettaient pas d´accord sur quel coté devait s´orienter l´entrée.

Les Ibañez-Aldekoa voulaient qu´elle reste tel qu´elle est maintenant, mais ceux de la maison Gorordo et Argiñena, demandaient que l´entrée s´oriente vers leurs maisons. Il semble que la propriété du terrain, aussi, était objet du débat. A la fin, le seigneur de la Tour d´Aulestia exerça d´intermédiaire et obtint que l´église soit édifiée tel qu´elle est l´est aujourd´hui.

Chapelle de San Martin de Malats.

Chapelle de San Martin de Malats

La chapelle la plus grande, après celles de San Juan est celle de Murla. Elle se trouve dans le quartier de Malats, dans la zone dans laquelle on peut rencontrer le plus grand nombre de fermes, les plus vieux (Beti, Beti goikoa et Arliz, par exemple), très près du centre regroupaient les fermes.

Situé derrière les carrières de Santa Eufemia, à 280 mètres.

Au-dessus du niveau de la mer. Cette basilique gotique entourée de chênes fut construite à la fin du Moyen Âge, possède des arcs ogivaux, tant dans les portes comme dans les fenêtres. La toiture a deux pentes. Sur celui-ci il y a un petit spadassin.

Elle a un arc ogival et une meurtrière aveugle. Il y a quelque temps, le lundi précédent le jour de la résurrection, on marchait jusqu´à la cathéédrale en priant et là-bas on bannissait le sel et l´eau. On mettait des croix sur les champs et on éparpillait l´eau bénite sur chacun des champs. La fête est le 11 novembre, mais elle a lieu le samedi suivant le jour de fête.

Chapelle de San Juan de Murelaga.

Chapelle de San Juan de Murelaga

L´ancienne paroisse possède des éléments caractéristiques d´une paroisse, qu´en 1640 se déplaça d´ici à la nouvelle paroisse de la rue (bénitier d´eau bénite, tabernacle...).
Elle mesure 14,60 mètres de long et 8,80 de large. Elle n´a pas de clocher et il y a un seul autel. On adore San Juan Décapité. La fête se a lieu le 29 août.

Dans le même autel il y a deux autres figures: Herodea y Herodiana. On les appelle ainsi. Autrefois, on emmenait à cet Chapelle les enfants qui ne pouvaient pas dormir. Non seulement les habitants d´Aulesti, mais aussi ceux des alentours. Peut être portés par leur croyance dans la veille de la nuit de San Juan. C´est à dire, que la sieste de ce jour donne du sommeil pour toute l´année. Il mérite d´être mentionné l´horloge de 1918 de la chapelle.
On raconte que, dans cet Chapelle il y avait une grande figure, ainsi que celle de Notre Dame. Maintenant, les figures mentionnées se trouvent dans un seul autel et à coté deux tableaux placés par la foi des gens des environs. La Sacrée famille et San Antonio.

Sur le chœur, dans le mur intérieur il y a un trou dans la pierre, on pense que cette pierre augmente la voix de l´homme.

C´est la plus grande, en taille, des Chapelles du village.

Chapelle Elizatxu.

Chapelle Elizatxu

Elle est placée dans la rue appelée Aulestia, dans le même village. On adore la Piété, qui berce dans ses bras le Christ Mort.

On fête le jour de San Blas. Ce jour on bénit le repas et le fil qu´on doit porter accroché au cou.

Selon certains, c´est la meilleure manière de prévenir les effets de l´hiver. Elle ne mesure même pas 23 mètres.

Chapelle de Santa Eufemi.

Chapelle de Santa Eufemi

On raconte que, Augustin Zubikarai et Juan Fdez, dans le livre appelé "Aulesti", en Gipuzkoa et en Bizkaia, c´est une Chapelle très renommée. Pour y arriver, surtout pour monter, le chemin est très fatigant, "mais on a vu beaucoup de voyageurs avec de la cire attachée à la ceinture prenant le chemin du pré et après avoir monter les escaliers, des fois sous la pluie, d´autres fois sous un soleil de justice". Le chemin compte avec plus de deux cent marches.

La chapelle est à 697 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les auteurs du livre mentionné nous précisent qu´on attribue aux gens des environs cette phrase: "la phrase dit que, dans ce lieu, les anciens sages, avaient une carrière et que les pierres lancées qu´on connaît sont de cette époque».

Selon J.M. Barandiaran, les sages, au moment de construire la paroisse de Marquina lançaient des pierres depuis Santa Eufemi. Et les pierres qu´on trouve dans cette zone sont de cette époque.

Dans un mur, au lieu d´une figure en pierre ou un saint, il reste une figure sans la tète. Le bal de Santa Eufemia avait un appel particulier et pour beaucoup c´est l´occasion pour lier des amitiés. Par conséquent, on ne doit pas s´étonner de trouver des chansons comme celle-ci:

Santa Eufemiko zelaian
neskazarrak dantzan,
agureak kiñuka
iñor jausten ba zan...

(Dans le pré de Santa Eufemia/ les vielles filles dansaient/ les anciens gesticulaient / pour voir si l´une d´elles tombait)

Le jour de fête se célèbre le 16 septembre.

Chapelle de San Bizente.

Chapelle de San Bizente

Elle est située sur un endroit ou le vent souffle fort, à 280 mètres au-dessus du niveau de la mer, a deux kilomètres du village, dans le chemin qui va vers le quartier Narea. Les festivité ont lieu le 22 janvier, le jour de San Vicente.

Avant, il était coutume de bénir l´eau et le sel. Il y a un autre autel.
Les habitants de Narea restaurèrent cet Chapelle en 1980, avec l´aide de la Confrérie.

Chapelle de San Paulo.

Chapelle de San Paulo

D´Aulesti à Munitibar, autour du kilomètre 42,5, on prendra le chemin à droite et au sommet on verra la chapelle, situé entre pinèdes et chênes, à 178 mètres au-dessus du niveau de la mer. La Chapelle est petite, sans compter Elizatxu, celle-ci est la chapelle la plus petite. Elle n´a aucune tour. Elle fut restaurée en 1980.

Avant et pendant les célébrations annuelles, le 29 juin il était coutume d´offrir du vin blanc et des biscuits à ceux qui s´approchent de là-bas.

Chapelle de Maria Madalena.

Chapelle de Maria Madalena

Ici, on bénissait aussi l´eau et le sel les jours de litanie dans lesquels on assistait là bas pour après l´éparpiller à travers les champs. Elle fut construite en 1792, tel qu´il est dit par Iturriza dans son oeuvre sur l´Histoire de Bizkaia.

Le clocher de la chapelle est à l´intérieur. D´un coté de la chapelle passe la rivière Muxo, affluent de la rivière Lea.

Chapelle de San Lorenzo.

Chapelle de San Lorenzo

C´est la chapelle de la confrérie Zubero. Cet ancien batiment possède deux figures; l´une est un autel, celle de San Lorenzo et l´autre dans le mur extérieur, sur la porte d´arc, dans un creux sorti de la pierre, une vieille figure du Christ Crucifié.
Du toit du refuge pend la cloche.
La structure interne du toit est en bois et la partie d´en bas est en ciment pour la supporter.
Il ne fait aucun doute que le sanctuaire est très ancienne, a une 1648 Missel romain, que vous pouvez lire l´inscription suivante:

"Para San Lorenzo de Zubero en Aulestia, año mil seiscientos y cincuenta y un años. D. Domingo B. Legarra, cura y beneficiado de esta anteiglesia de San Juan de Murelaga. En la villa de Madrid a veinte días del mes de marzo de mil seiscientos y cincuenta y un años, compre yo el Sr. D. Domingo de Legarra el misal para la ermita de San Lorenzo de la Cofradía de Zubero. Firmado Domingo de Legarra".

Chapelle de San Antonio Abad.

Chapelle de San Antonio Abad

Il se situe dans le quartier de San Anton : après le kilomètre 44, prendre la direction de Lekeitio, à droite, entre la route et la rivière Lea. La chapelle fut construit au seizième siècle dans un style populaire.

Le 17 janvier, jour de la Saint Antoine Abad, on y organise une messe. On prie ce saint pour lui demander d´aider les enfants qui ont des problèmes pour parler ou pour guérir les animaux.

Croix.

Croix

Le Pays basque est admirateur des figures en croix. Nous voyons beaucoup de croix dans nos villages, non seulement aux sommets des montagnes et aux carrefours mais aussi dans les maisons et dans les rues.

Il est coutume, dans les petits villages, d´y avoir une croix à l´entrée du village pour effectuer le quatorzième arrêt dans l´église. Pendant le Carême et à Pâques on doit adorer ces croix. Aulesti aussi a des croix robustes. On voit qu'elles ont été faites sûrement par les tailleurs de pierre du village, puisqu´elles ne présentent ni l´habilité ni les ornements des croix des autres villages.

Elles sont robustes, pour toute la vie. ¿Mais quand elles ont été faites?. Bien qu´un peu noircies par le temps et vieillies, il semble qu´on commença à les faire en 1893.

Garatxana edo Garatxaga Ferme.

Garatxana edo Garatxaga Baserria

Elle est dans le quartier Ibarrola, tout près de la chapelle San Paulo.

Il est très beau, beaucoup d´architectes ont été surpris par ses dimensions et par sa distribution surtout parce qu´il est fait avec des arbres entiers.

Iturritza Goikoa Ferme.

Iturritza Goikoa Ferme

Pendant l´année 1388 était l´étable de la Colegiata de Ziortza. En 1462 selon on put lire dans un ordre de la Colegiata de l´époque, il fut transformé en ferme. Cet ordre est de 1608 et on peut lire que chaque année il devait donner quatre fanègues (mesure agraire) de blé.

Apparemment, cette maison était obligée de remettre à la Colegiata de Ziortza dîmes et prémices.

Sa structure architectonique est très particulière, puisque les fenêtres, ont été sortis des creux vers l´intérieur, l´étable est très grande.

Il paraît qu´au seizième siècle, lorsque les groupes des soldats passaient par là, ils s´arrêtaient là pour se reposer et pour dormir.

Kortabitarte Bekoa et Goikoa Ferme.

Kortabitarte Bekoa Ferme

KORTABITARTE BEHEKOA

L´année 1532, apparaît ce nom dans la répartition des tombeaux de la paroisse.

L´année 1549, le ferme Kortabitarte etxea apparaît endetté avec la Colegiata de Ziortza. Cela continua durant deux longs siècles.

KORTABITARTE GOIKOA

Construit entre les années 1704 et 1745.

Soloaga Ferme.

Soloaga Ferme

On dit que cet ferme est plus ancien que Kortabitarte Bekoa. Il fut brûlé en 1925. Il a 32,29 hectares, 29,11 de ces hectares sont montagneuses.

Il y a un four et un pressoir dans la même maison, mais ils ne s´utilisent pas.

Andikoetxea Torretxua o Torretxulo.

Andikoetxea Torretxua o Torretxulo

Elle est dans le quartier San Anton. Il semble que cette maison fut un batiment élevé.

Il y a un pressoir, mais il n´a pas été utilisé depuis ces derniers 25 ans.

Greniers.

Greniers

Il y en a deux à Aulesti. L´un dans le quartier Malats, à Arteaga. Aujourd´hui est complètement transformé.

Le deuxième se trouve dans le quartier Narea. Pendant longtemps il est resté à moitié détruit, suite à un névé qui l´écrasa.

Il paraît qu´il était plus long que celui restauré maintenant. Il semble qu´au niveau architectural il ne ressemble en rien à l´ancien.

Le quartier Malats.

Le quartier Malats

Le quartier entier est tres beau, et plus précisément, les fermes Beti, Beti Goikoa et Artiz.

Moulins.

Torreko Errota Moulins

Moulin Angiz. Ils arrêtèrent de faire de la farine vers 1950.

Goiko Errota et Beko Errota. On ne fait plus de la farine depuis 1983. Les deux fermes ont au total 8,5 hectares.

Zetokiz, Beko Errota et Zarrabenta. L´année 1745, On lisait dans "Forge et moulin de Zetokiz". La propriétaire était Maria Cruz Aulestia, et le meunier, en rente, Jose Auzokoa. En 1799 le locataire payait chaque année 660 réaux.
Il y a au moins 50 ans qu´on ne l´utilisait pas comme moulin.

AAmulua, Abadien bolua (Ibeta). À l´époque fonctionna comme moulin. Il est vide.

Barrages et ponts.

Barrages et ponts

• Le village d´Aulesti offre une grande variété de barrages:
- Le barrage d´Amolua a des arcs et des contreforts de gravité, ils sont faits en pierre taillée et pierres pour lever des murs.
- Celui du moulin Bolintxu c´est en arc, et a des contreforts de pierre taillée.
- Celui de Torrekoerrota est droit, fait de pierre taillé et forme une petite plage dans la rivière. Le barrage a la fonction de canaliser les eaux de la ferme qui reçoit le même nom. En fait, dans une époque, l´installation hydraulique de ce baserri fut employée pour mécaniser une scierie. C´est une excellente aire de repos, tout près il y a un parc et on peut se baigner.

Ponts
Cette partie de la rivière Lea est remplie des petits et des beaux arcs ogivales, tels que Beko zubia, Bixko Zubia, Errotatxo, Goikolea, Goierri, Ibakatx, Ibeta et Zierra.
Dans les rives on peut apprécier un mélange de plantes et d´arbres de montagne et d´eau.

Sources d´eau douce.

Sources d´eau douce

Elles sont très connues les eaux de la rivière Telleria. Elles furent découvertes en 1743.

Iturriza, dans son Histoire de Bizkaia, raconte que ces eaux bénéficièrent à beaucoup aux malades, et que beaucoup de monde venait à Aulesti, surtout l´été pour boire de l´eau et pour se reposer.

Grottes.

Grottes

Cette zone est remplie de grottes. Dans le territoire d´Aulesti on en connaît 31. Selon expliquait Jose Migel Barandiaran dans la section Auñamendi "jil est bien connu que dans certaines parties du Pays basque il y a des grands trésors cachés. Sans qu´il soit indiqué où ils se trouvent. Ci gît la différence des mélanges, authenticités et critères. De là provient l´envie de chercher et les trouver et aussi les efforts et difficultés".

Qu´on trouve ou pas le trésor, la grotte garde toujours quelques mystères et à Aulesti, comme ils sont amateurs de ceux-ci, ils ont l´opportunité d´essayer d´éclaircir ce mystère, bien que les grottes soient petites.

En voilà quelques grottes parmi les 31:

Kobaburu. Dans la face est du mont Iluntzar. Plus haut que la ferme Olabarri, 50 mètres plus au Nord-Ouest de la ferme. L´entrée a 6 mètres de large et trois mètres de haut, puis s´élargit et il y a un trou qui va en diagonale mesurant 55 mètres.
Alperdo. Proche a la ferme Angizola, entre les kilomètres 46-47 d´Aulestia à Lekeitio. De temps en temps se filtre l´eau et ses eaux débouchent sur la rivière Lea. En hiver se transforme en un pont d´eau. Elle se joint à Alperdo II, avec un pont d´eau. Sa longueur est de 150 mètres.
Lezate Kobie. Elle se trouve à deux kilomètres dans le chemin d´Aulesti à Lekeitio, à trois ou quatre mètres à gauche du chemin, dans le sud de la face Nord du mont Iluntzar. Ses eaux sont employées comme approvisionnement d´eau pour Aulesti.
Txantxane. Dans la face Nord-Est du mont Iluntzar. Sur le numéro 286. Elle a une profondeur de 56 mètres.
Belatxikia zuloa. Dans le mont Bedartzandi, du coté orienté vers Markina, entre les kilomètres 45-46 d´Aulesti à Markina.
Zuluka. Entre le chemin de Lekeitio à Aulesti, entre les kilomàtres 45-46, en face du quartier d´Angiz, au pied du mont Iluntzar. Prendre le petit chemin proche àà Olabarri, elle est placée dans les alentours de cette ferme, à quelques 50 mètres. L´entrée a 8 mètres de hauteur, 5 de large et 24 de long.
Kobaederra. Elle est tout près de Zuluka. Une entrée de 3 mètres vers le haut et une largeur de 0,90. Par un trou diagonal on peut descendre vers une galerie de 18 mètres, de là on peut voir un trou par lequel on voit la lumière extérieur.
Gonostieko Leizie. Dans le chemin entre Lekeitio et Aulesti, entre les kilomètres 44 et 45, il y a un petit chemin qu´on doit prendre, vers le Goierri. À droite, à 500 mètres, le trou apparaît dans la pinède qui reçoit le même nom. Il y a trois trous.
Grotte de Gantxu. Elle est proche de l´antérieure. En partant de Goierri et allant vers le mont Gantxu, elle s´ouvre dans la face nord-est de celui-ci. L´entrée fait 7 mètres de hauteur, 3 de large et 30 de long.
Grotte de Atxeixeko. Elle se trouve aussi dans le quartier Goierri. Il faut se diriger vers le mont Atxeixe, la grotte se trouve dans la face sud de ce mont. Tout près de la ferme Akaiturri.
Grotte de koba. Il faut se diriger par le quartier Goierri vers le mont Telleria, la grotte se trouve dans la face est, proche de la ferme Zolua.
Grotte de Bedartzandiko. Dans le chemin de Lekeitio à Aulesti, au kilomètre 46-47, la grotte entre dans le chemin qui va a la ferme Cette grotte s´étend vers l´est et tout près de là se trouvent les grottes de Pagolaria, Sakona et Erenozulo, toutes dans le mont Bedartzandi.
Arrizabalaga. Entre les kilomètres 48 et 49 du chemin entre Aulesti et Markina se trouve la ferme Artia. Autour de cette ferme et en suivant le chemin à Markina, à quelques 500 mètres, il y a une grotte artificielle. Cette grotte est à l´intérieur de la pinède appelée Arrizabalaga, dans la face sud-est du mont Bedartzandi.
Grotte d'Olaria Berije. Dans le quartier Goierri. Au fond d´une grande colline, tout près de la ferme Gontzolai.
Eriño. Au pied du mont Laprestia, regardant la ferme Zolua, Kanpoleza et Zulozar ils sont aussi dans cette zone.
Txorizulo. Aux pieds du mont Atxekoiturri, regardant la ferme Zolua. Lezandia. Dans la face Nord de Bedartzandi, sur la ferme Iturritze.
Iluntzarreko leizea II. Au sud-est du mont Iluntzar; l´entrée a 5 mètres de hauteur et 2 mètres de largeur.

Utilisation des cookies:
Dans Leaibarra.com utiliser propres et les cookies tiers pour améliorer votre expérience de navigation. Si vous continuez la navigation, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.
Union des Communautés de Lea Ibarra, Elexalde 1-48289 GIZABURUAGA-Tel:946842982-Email: leaibarra@bizkaia.org - Carte-Web - Accessibilité - Mention-légal - Cookies